Wish-list #1 : Mes envies littéraires de l’été !

Y6fOHk2PDN

Bonjour à tous ! Ca fait longtemps que je ne vous avez plus fait d’articles. Examens obligent ! Aujourd’hui, je vous retrouve pour ma wish-list littéraire de cet été. Oui, cet été, j’ai envie de dévorer des livres et je me suis fixée un challenge : lire un à deux livres par semaines (ma moyenne actuelle étant un livre par semaine). On commence, j’espère vous donner des idées de livres !

Bonne lecture !

  • Le spleen de Paris – Charles Baudelaire
  • Vivre vite – Philippe Besson
  • L’épuisement – Christian Bobin
  • La sélection, tome 1 – Kiera Cass
  • Le monde de Charlie – Stephen Chbosky
  • Sur le zinc, au café des écrivains – collectif
  • Car l’adieu, c’est la nuit – Emily Dickinson
  • Les gens heureux lisent et boivent du café – Anès Martin-Lugand
  • Dans le café de la jeunesse perdue – Patrick Mondiano
  • Je ne suis pas venu ici pour etre heureux (correspondances) – Arthur Rimbaud
  • A ton nom – Damien Saez
  • L’écume des jours – Boris Vian
  • La peur – Stefan Zweig

N’hésitez pas à partager votre wish-list pour cet été. A la prochaine !

Publicités

GRWM #1 : lire au printemps

vrA2QXPUSr

Bonjour tout le monde. Aujourd’hui, je vous propose un getting ready with me ! Je vais vous expliquer quelles sont mes habitudes pour lire au printemps qu’est ce que je mets en place pour me sentir à l’aise, … Je sais que le printemps se termine demain mais, je voulais absolument faire cet article bien que ça ne soit plus vraiment le moment !

Commençons !

Au printemps, je lis dans beaucoup d’endroits différents. J’aime lire dehors sur le fauteuil en dessous de ma pergola pour que je sois un peu à l’abri du vent. Oui, en Belgique, il y a encore pas mal de vent frais et parfois, ça ne fait pas vraiment du bien. Si les jours sont plus frais, pluvieux ou que c’est le soir, je lis dans ma chambre, affalée sur mon lit !

Au printemps, j’aime lire en buvant un café (froid ou chaud selon mes envies) ou un thé glacé. Pour toutes ses boissons, je ne jure que par la gamme Dolce Gusto et par rien d’autre ! Je suis assez difficile … Pour le café froid, j’achète des gobelets de café peu onéreux mais ce café est excellent ! Je ne peux malheureusement pas vous citer la marque car c’est une marque blanche et je ne me souviens plus du nom. Je ne mange pendant que je lis mais, j’aime manger un fruit avant ou après.

Pour l’ambiance générale, j’aime lire de temps en temps avec de la musique relaxante. Avec ou sans paroles, cela m’est égal. Les paroles ne me dérangent pas sauf si c’est du français. J’évite sinon, je me perds dans ma lecture. Pour cela, j’ouvre ma playlist spotify et selon mon humeur ou mes envies, j’arrange l’ordre de passage de ma musique. Je vous donnerai le nom de ma playlist avec mon nom de compte pour que vous puissiez découvrir mon univers musical du moment !

Le soir, avant de lire, j’aime prendre une douche et enfiler un pyjama dans lequel je me sens bien. Et selon la température et le temps, j’ajoute mon peignoir. En ce moment, je lis un grand classique de la poésie française : Les fleurs du mal de Charles Baudelaire.

0TFj0iOP8w

Critique #1 : La plus que vive (Christian Bobin)

ß>ion¤0 Aion-Abstractd Version

Quatrième de couverture : « Tu meurs à quarante-quatre ans, c’est jeune. Aurais-tu vécu mille ans, j’aurais dit la même chose : tu avais la jeunesse en toi, pour toi. Ce que j’appelle jeune, c’est vie, vie absolue, vie confondue de désespoir, d’amour et de gaieté. Désespoir, amour, gaieté. Qui a ces trois roses enfoncées dans le coeur a la jeunesse pour lui, en lui, avec lui. Je t’ai toujours perçue avec ces trois roses, cachées, oh si peu, dessous ta vraie douceur. »

La plus que vive est un roman de 111 pages écrit par Christian Bobin (également l’auteur de l’épuisement, la grande vie, …). Ce livre est paru chez Gallimard et est tiré de la collection Folio, en 1996. Son prix est tout à fait abordable. En effet, il ne m’a coûté que 4,60 euros. Dans ce livre, l’auteur rend hommage à sa femme décédée subitement d’une rupture d’anévrisme. Tout au long du livre, il l’évoque, il lui adresse ces mots d’amour qu’il n’a eu le temps de lui dire.

Mon avis …

Je n’ai pas réussi à rester de marbre face à ce livre. C’était impossible de ne pas verser une larme en terminant un chapitre ou en refermant le livre. En arrivant à la dernière page, j’étais parcourue d’étranges sensations. J’étais bousculée à l’intérieur, au plus profond de mon être, j’étais anéantie. Elle est là toute la subtilité de ce livre ; malgré sa poésie et son lyrisme sans comparaison, il fait ressurgir le mal-être enfouie. Le partage avec l’auteur va tellement loin. On ressent ses émotions comme si c’était notre amour qui venait de nous quitter.

L’auteur nous remet face à la vie, à la mort. Comment vivre sa vie pleinement ? Comment affronter une mort si brutale ? Quand on le referme, on ne peut que penser à ces questions et elles nous hantent. Elles seront ancrées dans nous à jamais.

Barème de cotation.

Couverture (attractive, attirante, …) : 2/2

Originalité de l’histoire : 2/3

Style d’écriture : 5/5

Total : 9/10

Un petit extrait, un petit avant-goût :

Si je ne disposais que de deux mots pour te dire, je prendrais ces deux-là : « déchirée et radieuse ». Si je ne disposais plus que d’un seul, je garderais celui-là qui contient les deux autres : « aimante ». C’est un mot que tu portes à merveille, comme ces foulards de soie bleue autour de ton cou, ou ce rire dans tes yeux lorsqu’on venait de te blesser.

TAG #1 : Rainbow tag (version 2.0)

Bonjour ! On se retrouve aujourd’hui pour un tag que j’ai vu sur la chaine booktube de Cédrik Armen (Un lien vers la vidéo sera disponible en fin d’article). J’ai beaucoup aimé ce tag donc, j’ai décidé de l’adapter ici.

Le principe ? C’est super simple …

Chaque couleur de l’arc-en-ciel correspond à une question littéraire ! Mais au lieu de continuer à parler, commençons notre tag !

Rouge – Passion, danger.

Un roman à suspense ?

La vérité sur l’affaire Harry Quebert écrit par Joel Dicker. Parce que c’est le seul roman policier que j’ai lu et que j’ai trouvé excellent. J’ai eu du mal à me décrocher de cette brique si … passionnante ! Je vous résume un peu l’histoire … Marcus Goldman, un écrivain à succès suite à la sortie de son premier roman est touché par une maladie qui ne peut être vécue que par les écrivains : Le syndrome de la page blanche. Sa maison d’édition commence un peu à lui mettre la pression alors, il décide de se rendre chez son mentor, ancien professeur d’université et écrivain, Harry Quebert. Lors de sa venue dans la petite ville d’Aurora, une affaire sordide qui s’est déroulée dans les années soixantes remonte à la surface. Harry Quebert y serait impliqué mais, Marcus, va tout faire pour prouver l’innocence de son ami …

Jaune – Fête, joie, chaleur.

Un livre que tu aimerais lire cet été ?

Il y a trop de livres que je voudrais lire cet été ! Mais le premier que je veux lire est Je ne suis pas venu pour être heureux. C’est un livre qui retrace un peu toute l’oeuvre d’Arthur Rimbaud (ses poèmes, ses correspondances, …). Arthur Rimbaud qui est un poète qui me fascine.

Vert – Espoir, chance.

Un livre que tu n’avais pas envie d’ouvrir et que tu as finalement aimé ?

Où on va papa ? De Jean-Louis Fournier. Parce que je savais que c’était un livre sur des enfants handicapés et l’handicap, je le vois partout. Dans presque tous mes cours. Alors si en plus, je devais encore lire un livre où il fallait être condescendant envers les handicapés, imaginez mon envie ! Mais, là j’étais bien obligée de le lire et j’ai adoré ! Enfin un auteur traitant l’handicap avec sincerité et humour (noir, évidemment, ce qui ne peut pas plaire à tout le monde). Moi qui en avait assez de lire des plaidoyers sur l’handicap. Je n’ai pas été déçue.

Bleu – Rêve.

Un auteur avec qui tu voudrais voyager pendant vingt-quatre heures ?

Hmm … J’ai envie de voyager avec des auteurs pour les faire disparaitre dans la forêt. Mais si c’est pour faire un petit voyage bien sympathique, je nomme : Christian Bobin. C’est un auteur avec qui j’ai envie de faire un petit voyage, une petite sortie dans une forêt française en discutant poésie en prose.

Mauve – Sérénité, méditation.

Un livre qui a changé, amélioré ta vie ?

La plus que vive de Christian Bobin. Il a clairement changé ma vie mais, je cherche encore en quoi …

Violet – Paix, délicatesse.

Un auteur décédé avec qui tu aurais voulu bavarder ?

Arthur Rimbaud ! Ou Paul Verlaine et pourquoi pas les deux ? Ce sont deux poètes qui me fascine et qui m’obsède vraiment. Leur relation, l’emprise que Rimbaud avait sur lui, le comportement aussi lâche de Verlaine, … Et ce sont, pour moi, deux modèles en poèsie. Des génies.

_____________________________________________________________________________

Et vous ? N’hésitez pas à répondre à ces questions !

Tag rainbow de Cédrik Armen (cliquez sur le rose !)